SELECTIONNER UN MODE DE PAIEMENT

Veuillez sélectionner un mode de paiement

Besoin d’aide ? Contactez-nous au 05 49 80 72 55
Identifiez-vous
× Nous n'avons pas pu vous identifier
× Un nouveau mot de passe vient de vous être envoyé par email

Mot de passe oublié ?


Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte LORICA

Mot de passe oublié

Retour au formulaire de connexion

Couple sur la plage

Je m’appelle Henri de Roissart. Etant le concepteur de ces compléments alimentaires, mon témoignage pourrait être taxé de partial. Or, en tant que chercheur, je pense pouvoir affirmer, que je suis plus exigeant vis-à-vis de l’efficacité de ces produits que la plupart des autres utilisateurs ; mon objectif étant de pousser leurs performances au maximum.

"L’efficacité de Regenum Forte®" : mon témoignage

Dès l’adolescence, j’ai pratiqué des sports un peu violents : sauts dans des sablonnières, saut périlleux dans des granges, cross à bicyclette, moto cross, parachutisme militaire, et ai subi de nombreux traumatismes (chutes à bicyclettes, 2 accidents de moto, 1 fois renversé par une voiture, 10 sauts d’entraînement parachutiste, 19 sauts d’avion dont le dernier avec atterrissage brutal sur une termitière en Afrique. Tous ces chocs ont induit des amorces d’arthrose avec crises inflammatoires dès l’âge de 28 ans, mais surtout entre 38 et 74 ans avec au moins 5 infiltrations d’anti-inflammatoires intramusculaires, 4 infiltrations de corticoïdes dans les lombaires, et 4 immobilisations d’environ 10 jours dont 2 séjours à l’hôpital d’Uriage sous perfusion de corticoïdes. Sans compter les très nombreuses interventions de kinés et d’ostéopathes.

Depuis l’âge de 38 ans, comme beaucoup de mes confrères parachutistes, j’ai accumulé des douleurs articulaires nécessitant souvent le recours à une ceinture orthopédique, à des anti-inflammatoires et enfin à une canne que je ne pouvais plus quitter à l’âge de 60 ans ; sans compter de l’arthrose cervicale avec 3 années de vertiges rotatoires qui ont abouti à la perte de l’audition de l’oreille droite. De plus, à l’âge de 71 ans, mon arthrose du genou gauche était devenue très invalidante, malgré le recours aux antalgiques. C’est alors que mon médecin m’a fait consulter un rhumatologue et un chirurgien qui m’ont prescrit, l’un et l’autre, avec beaucoup de conviction, une prothèse du genou gauche.

C’est à cette époque que je me suis décidé à rechercher activement une autre forme de traitement car une publication américaine laissait entrevoir la perspective de régénération des cartilages. J’ai alors expérimenté plusieurs formulations (à base de glucosamine, de chondroïtine, d’acide hyaluronique, d’anti-inflammatoires naturels et de cofacteurs métaboliques) qui ont abouti à la mise au point de Regenum Forte®.

Dès les premiers mois d’essais, j’ai constaté une atténuation des douleurs qui m’a incité à poursuivre dans cette voie, tout en continuant à améliorer la formulation et en y ajoutant du collagène. Ainsi, pendant 2 ans, j’ai ressenti une amélioration progressive au niveau articulaire, ce qui m’a incité à ne plus interrompre la prise, craignant que les résultats acquis ne rétrogradent, l’âge avançant.

Or, j’ai actuellement 88 ans et l’arthrose du genou gauche pour laquelle une prothèse avait été prescrite il y a 17 ans, n’est plus qu’un mauvais souvenir car j’ai retrouvé sa complète mobilité. Toutefois, il faut que je signale qu’il n’a pas été possible d’améliorer les conséquences d’une très ancienne lésion sacro-lombaire due aux sauts en parachute où les cartilages avaient été profondément altérés, vraisemblablement parce que j’aurai dû appliquer des moyens nutritionnels beaucoup plus tôt.

À présent et depuis 15 ans, je poursuis le programme alimentaire suivant :
• Réduction drastique des laitages et des sucreries (causes alimentaires de l’arthrose).
• Au lever, prise quotidienne de 1 mesure (1 stick) de Regenum Forte® et 1 mesure ( 1 stick ) de Collagène 2SH ® dans un verre d’eau tiède (entretien des cartilages),
• Au déjeuner : prise quotidienne de 3 comprimés de Germag® et 3 capsules d’Huile de Krill ou d’Omega 3 (34/24)
• Dès la moindre sensibilité articulaire, application matin et soir, de Siprel-Gel sur les articulations.

Observation et conclusion

Au cours de ces 15 dernières années, les résultats observés sur moi-même ont pu concerner des centaines de personnes éprouvant des problèmes articulaires. Il a pu être constaté que les personnes dans la tranche d’âge de 35 à 45 ans, après 6 mois d’utilisation, peuvent ressentir une amélioration quant à leur mobilité et flexibilité grâce à la prise quotidienne de Regenum®. Chez les personnes plus âgées, notamment celle ayant plus de 65 ans, le temps nécessaire varie de 12 à 24 mois, mais avec la nécessité de continuer à prendre quotidiennement Regenum Forte® et Collagène 2SH®, pour que le maintien de l’intégrité des cartilages gagne de vitesse sur sa résorption.

En ce qui me concerne, je peux conclure que jusqu’à l’âge de 86 ans, j’ai marché normalement, sans canne ; étant capable de courir sans difficulté, de crapahuter en montagne pendant plusieurs heures, de transporter des brouettes pleines de pierres. Mes genoux ayant retrouvé complètement leur souplesse, ils ne me font plus souffrir. Cependant, depuis 2 ans,mes lombaires supportent mal la station debout prolongée : une petite contrainte comparée aux nombreux bienfaits que m’a apportés la prise des complémentaires alimentaires décrite ci-dessus, en particulier Regenum® et Regenum Forte®.

Ces articles pourraient vous intéresser

Découvrez des conseils adaptés à votre besoin en 3 clics

Je suis :



J'ai :

Je souhaite :