SELECTIONNER UN MODE DE PAIEMENT

Veuillez sélectionner un mode de paiement

Besoin d’aide ? Contactez-nous au 05 49 80 72 55
Identifiez-vous
× Nous n'avons pas pu vous identifier
× Un nouveau mot de passe vient de vous être envoyé par email

Mot de passe oublié ?


Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte LORICA

Mot de passe oublié

Retour au formulaire de connexion

De l'ADN à la micro-immunothérapie : 50 ans de recherche au service des patients

Le pilier central de notre santé

2017-05-29-Micro-immunothArapie---Photo-1Permettre le développement harmonieux des fonctions de notre corps est essentiel pour se maintenir en bonne santé. Parmi les cinq piliers de base, communs à tous les êtres humains : l’alimentation et les éléments externes, l’environnement quotidien, la structure physique et l’énergie, l’équilibre émotionnel et le système endocrinien, le système immunitaire est le pilier central de notre santé.

 

Rétablir l’équilibre du système immunitaire

De nombreux facteurs tels que le stress ou la malnutrition et beaucoup d’autres favorisent le dysfonctionnement du système immunitaire. Cette dégradation immunitaire peut donner lieu à différentes maladies comme cancers, maladies neurologiques, maladies auto-immunes, affections bactériennes ou mycosiques, réactivations virales (CMV, EBV, hépatites, herpès, HPV, etc.), états de fatigue chronique, allergies et diverses réactions inflammatoires.

Pour pallier à ce dysfonctionnement et rétablir un équilibre du système immunitaire, il faut passer par une régulation immunitaire portée par un redéploiement plus efficace des médiateurs intercellulaires. C’est le rôle de la micro-immunothérapie.

 

Qu’est-ce que la micro-immunothérapie

2017-05-29-Micro-immunothArapie---Photo-2Lors de ces vingt à trente dernières années, les connaissances en immunologie ont explosé. À la suite de ces nombreuses acquisitions scientifiques, la découverte et la synthèse des cytokines et des facteurs de croissance ont apporté à la médecine un potentiel thérapeutique qui ne commence que timidement à être exploité en médecine classique. La cause ? Tous ces constituants naturels de l’organisme, plus d’une centaine, fonctionnent, dans notre organisme, en concentration infinitésimale, de l’ordre de 10-9 g/ml. C’est une des très nombreuses caractéristiques que les découvertes en immunologie ont mises en évidence.

La micro-immunothérapie utilise des composants identiques aux substances endogènes de notre propre corps, en hautes dilutions, que la recherche en immunologie met à jour progressivement, en particulier les cytokines, terme qui englobe les interleukines, (répertoriées de IL-1 à IL-35), les interférons (IFN α, β et γ), les facteurs de croissance (les CSF et TGF), les facteurs de nécrose des tumeurs (TNF α et β). Vu leur rôle informationnel, les cytokines forment la base des médicaments de micro-immunothérapie.

Très régulièrement de nouvelles cytokines sont découvertes. La connaissance chaque jour plus approfondie de leurs propriétés fait l’objet de nombreuses publications scientifiques chaque mois. La micro-immunothérapie évolue donc au rythme de ces avancées internationales pour rester à la pointe de la recherche médicale.

Des médicaments de micro-immunothérapie sont actuellement disponibles en pharmacie dans de nombreux pays européens.

 

Nutriments et système immunitaire, un même combat !

Soutenir le système immunitaire, le restaurer dans ses fonctions de vigilance et de sauvegarde de l’intégrité du corps humain, tel est l’objectif visé par la micro-immunothérapie. Mais, on ne bâtit pas sur du sable !

L’efficacité du système immunitaire dépend des nutriments consommés chaque jour (minéraux, oligo-éléments, vitamines, acides gras insaturés, flavonoïdes, alkylglycérols, etc.).

D’où la nécessaire complémentarité entre micro-nutrition et micro-immunothérapie.