SELECTIONNER UN MODE DE PAIEMENT

Veuillez sélectionner un mode de paiement

Besoin d’aide ? Contactez-nous au 05 49 80 72 55
Identifiez-vous
× Nous n'avons pas pu vous identifier
× Un nouveau mot de passe vient de vous être envoyé par email

Mot de passe oublié ?


Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte LORICA

Mot de passe oublié

Retour au formulaire de connexion

Vitamines : indispensables au fonctionnement de l'organisme

Nécessité d’un apport par l’alimentation ou des compléments nutritionnels

Les apports en vitamines doivent être suffisants tout au long de la vie pour conserver un statut vitaminique satisfaisant. Lorsque les apports sont insuffisants par rapport aux besoins, les réserves de l’organisme diminuent progressivement et le statut vitaminique devient négatif. Dans un premier temps, il n’y a aucun signe clinique permettant de détecter une carence. Puis par réaction en chaîne, des effets biologiques et des signes anatomiques apparaissent ce qui alertent sur l’état du statut vitaminique de l’organisme. C’est d’ailleurs en constatant les signes cliniques du scorbut lié à une carence en vitamine C ou du Béribéri entraîné par une carence en vitamine B1 que l’on a découvert le rôle majeur des vitamines. 

Les causes de carences sont nombreuses. Il peut s’agir de carences d’apport liés à une alimentation peu variée, raffinée donc débarrassée d’une partie de ses vitamines et minéraux ou à un régime particulier (végétalisme, restriction etc.). Cela peut être lié à une destruction des vitamines, notamment par un mode de cuisson inapproprié. Enfin, il peut s’agir d’une carence de malabsorption liée à une résection intestinale, une maladie cœliaque, une chirurgie invasive, des interactions avec des médicaments, etc.
A certaines périodes de la vie, les besoins en vitamines sont augmentés et difficiles à couvrir, notamment pour les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées. Le recours à des compléments alimentaires est alors conseillé. Tonugen ® associe par exemple l’ensemble des vitamines B aux vitamines A, C et E et à des acides aminés, des minéraux et des oligo-éléments afin de contribuer au bon rendement du métabolisme énergétique et à la réduction de la fatigue.
Le rôle des vitamines est finalement très vaste et des carences entraînent de grandes perturbations au niveau cellulaire puis au niveau des organes avec l’apparition de pathologies. Des recherches actuelles mettent même en évidence leur implication possible dans l’apparition de l’obésité, de la démence et de maladies chroniques comme l’ostéoporose, les maladies cardio-vasculaires ou le cancer (1).

(1) Fairfield, Kathleen M. and Robert H. Fletcher. "Vitamins for chronic disease prevention in adults: scientific review." Jama 287.23 (2002): 3116-3126.

 

Découvrez le produit Lorica contenant un ensemble de Vitamines

Les vitamines sont des composés organiques de très petites tailles vitales aux fonctions physiologiques normales de l’organisme. Pourtant indispensables à de nombreuses réactions métaboliques, elles ne peuvent pas être synthétisées par l’organisme ou en quantité insuffisante pour assurer l’ensemble de leurs fonctions.
On distingue deux classes de vitamines : les vitamines hydrosolubles (B et C) solubles dans l’eau et les vitamines liposolubles (A, D, E et K) solubles dans les lipides. La plupart des vitamines regroupe plusieurs molécules avec des activités biologiques similaires.
Elles sont apportées par une alimentation variée, riche en fruits et légumes, céréales complètes, fruits oléagineux et légumineuses.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les vitamines n’ont pas de valeur énergétique. Elles possèdent chacune des fonctions spécifiques contribuant au bon fonctionnement de l’ensemble de l’organisme. Certaines vitamines jouent le rôle de cofacteurs enzymatiques sans lesquels les réactions métaboliques ne peuvent se dérouler, d’autres participent aux réactions d’oxydo-réduction ou possèdent une action antioxydante, d’autres encore possèdent une fonction hormonale comme c’est le cas de la vitamine D.

Les vitamines B sont principalement des coenzymes. Sans elles, le métabolisme ne peut plus fonctionner et l’organisme se fatigue. Une étude réalisée sur 23 hommes a ainsi montré qu’une diminution d’apport en vitamines B1, B2, B6 et C entraîne de la fatigue et une diminution de la performance physique en quelques semaines (2). Quant à la vitamine B9, ou acide folique, elle est reconnue pour son rôle de coenzyme dans les réactions de synthèse de l’ADN et participe donc au développement des tissus. Chez la femme enceinte, les besoins sont augmentés jusqu’à 400 µg afin que le fœtus puisse se développer normalement. Une carence en vitamine B9 pendant cette période a des conséquences graves qui mettent en danger la vie du fœtus (malformations du système nerveux avec non fermeture du tube neural ou spina bifida, du cœur et des membres à la naissance).
On parle également beaucoup de la vitamine D, essentielle au métabolisme phosphocalcique et dont la carence est un vrai problème de santé publique. Ce déficit concerne un grand nombre de personnes, surtout les personnes âgées, et notamment en période hivernale où l’exposition solaire est moindre.
Le Laboratoire Lorica propose la Vitamine D3, une source concentrée de vitamine D issue de la lanoline qui contribue à l’entretien des os et des défenses naturelles. Ce complément est conseillé à toutes personnes privées d’une exposition suffisante au soleil ou ayant un régime alimentaire excluant tout produit d’origine animale.

(2) Van der Beek, Eric J. et al. "Thiamin, riboflavin, and vitamins B-6 and C: impact of combined restricted intake on functional performance in man." The American journal of clinical nutrition 48.6 (1988): 1451-1462.