SELECTIONNER UN MODE DE PAIEMENT

Veuillez sélectionner un mode de paiement

Besoin d’aide ? Contactez-nous au 05 49 80 72 55
Identifiez-vous
× Nous n'avons pas pu vous identifier
× Un nouveau mot de passe vient de vous être envoyé par email

Mot de passe oublié ?


Vous n'avez pas encore de compte ? Créer un compte LORICA

Mot de passe oublié

Retour au formulaire de connexion

Acides aminés : essentiels dans les fonctions vitales de l'organisme

Grâce à leurs fonctions multiples, les acides aminés ont trouvé leur place dans la plupart des formulations du Laboratoire Lorica afin de compléter l’action des autres composants. Kera Concept ® associe de la cystéine et de la méthionine, des acides aminés qui composent la kératine, à la Cynatine HNS ®.
Pour contribuer à l’apaisement de l’organisme, Cap Sérénité ® associe du Lactium ®, son ingrédient majeur, à du tryptophane, de la méthionine et de la glutamine, des acides aminés précurseurs des neurotransmetteurs.
Afin de rééquilibrer la flore de l’intestin, Myriaflor ® contient des bactéries lactiques, des facteurs favorisant leur croissance comme la glycine et des acides aminés comme la glutamine et la citrulline pour favoriser l’intégrité de la muqueuse intestinale.

Les acides aminés : comment les caractériser ?

Les acides aminés sont des molécules organiques contenant un groupement amine et un groupement acide (acide carboxylique) rattaché à un atome de carbone. Leur structure varie par leurs chaînes latérales différentes responsables des propriétés biochimiques et fonctions différentes des acides aminés.
Les acides aminés peuvent être classés en 3 groupes : les acides aminés essentiels (arginine, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine) qui ne peuvent être synthétisés par l’organisme ou en quantité insuffisante pour assurer leurs rôles de façon optimale ; les acides aminés semi-essentiel qui sont synthétisés en quantité suffisante par l’organisme en temps normal mais en quantité insuffisante dans certaines conditions où les besoins sont augmentés ; les acides aminés non essentiels dont la synthèse par l’organisme est optimale.
Il existe de nombreux acides aminés et peptides dans la nature mais seulement 20 sont protéinogènes, c’est-à-dire qu’ils ont la capacité de synthétiser les protéines structurales lors des étapes de réplication et traduction de l’ADN.
L’intérêt est grandissant depuis quelques décennies concernant le rôle des acides aminés dans l’organisme et leur importance en nutrition.

Découvrez les produits Lorica contenant des acides aminés

Les acides aminés sont des molécules aux nombreux bénéfices au sein de l’organisme. Ils ont tout d’abord un rôle structural important : ils permettent la synthèse protéique et la synthèse des tissus et organes. Outre leur implication dans les fonctions structurales, ils participent grandement au métabolisme cellulaire : expression des gènes, transport et communication intra- et intercellulaire, activation de certaines voies de signalisation. De plus, certains acides aminés appelés acides aminés fonctionnels participent plus largement aux différents mécanismes du corps comme la reproduction, la croissance du fœtus, la synthèse et la régulation hormonale, les phénomènes de guérison, les fonctions et réponses immunitaires, etc. L’histamine régule par exemple les réactions allergiques. La tyrosine permet la formation des hormones thyroïdiennes T3 et T4. Certains acides aminés possèdent également un rôle antioxydant comme la taurine ou la théanine. Quelques-uns sont une source d’énergie, la glycine et la glutamine délivrent par exemple de l’énergie en peu de temps aux entérocytes et favorisent ainsi le renouvellement de la muqueuse intestinale. Enfin, le catabolisme des acides aminés libère des métabolites ayant une importance biologique majeures (l’ammoniac, le dioxyde de carbone, les acides gras à courtes et à longues chaînes, les corps cétoniques, l’urée, etc.). Ainsi, un acide aminé ayant un métabolisme anormal perturbe l’homéostasie de l’ensemble de l’organisme.

Les acides aminés étant des précurseurs d’une multitude de molécules et au cœur de nombreuses fonctions de l’organisme, un apport alimentaire supplémentaire semble être bénéfique. Ils contribuent à une bonne santé à tout âge et optimisent les fonctions de l’organisme en favorisant par exemple la synthèse protéique. De nombreuses études montrent leurs intérêts en nutrition et thérapeutique. Certaines pathologies comme la cirrhose du foie créent une malnutrition protéino-énergétique que l’on peut améliorer avec un apport en acides aminés à chaîne ramifiée (AACR ou BCAA en anglais) (1). Dans un autre registre, la tyrosine, le tryptophane, la glutamine ou la méthionine sont précurseurs des neurotransmetteurs et jouent un rôle majeur dans la lutte contre l’anxiété. En tant que précurseur de la sérotonine et de la mélatonine, un apport supplémentaire en tryptophane favorise par exemple l’apaisement, la réduction du stress et le sommeil (2). Pour finir, les acides aminés composent des substances clés comme le collagène responsable du maintien de l’ensemble des tissus conjonctifs de l’organisme ou la kératine responsable de la structure des cheveux et des ongles.

(1) Marchesini, Giulio, et al. "Nutritional supplementation with branched-chain amino acids in advanced cirrhosis: a double-blind, randomized trial." Gastroenterology 124.7 (2003): 1792-1801
(2) Bravo, R., et al. "Tryptophan-enriched cereal intake improves nocturnal sleep, melatonin, serotonin, and total antioxidant capacity levels and mood in elderly humans." Age 35.4 (2013): 1277-1285